Semaine du 17/11/2022-24/11/2022 : Etc.

Cette semaine, j’ai vu de l’antique, du baroque, du classique, rien ou presque de médiéval. J’ai visité le Palais Colonna, la galerie Borghese, la crypte de la basilique Saint-Clément-du-Latran avec un mithraeum. Et c’est si agréable de voir des choses dont on ne connaît pas bien le contexte ! Je n’ai pas de commentaires intéressants à faire, en revanche.

Je voudrais juste me rappeler à quel point j’ai été glacée par les représentations esthétisantes des violences sexuelles à la galerie Borghese. Des thèmes bibliques et antiques qui n’ont rien d’original : le tableau de Susanne et les vieillards, les statues de l’enlèvement de Proserpine et la course de Daphné déjà à moitié transformée en laurier (Le Bernin). Ces statues, surtout, sont magnifiques, et leur beauté repose sur la peur des femmes dans les yeux, les mains des hommes sur leur corps, le mouvement de fuite. Je ne sais pas exactement ce que je regarde.

Gerrit van Honthorst, Susanne et les vieillards, 1655.
Le Bernin, Pluton enlevant Proserpine, 1621-1622. Source : Wikipédia.
Le Bernin, Apollon poursuivant Daphné, 1622-1625.

En regardant rapidement sur internet, au retour, je vois qu’il y a eu en 2021, au Musée des Offices de Florence, à l’occasion de la journée contre les violences faites aux femmes, une exposition particulière du buste de Costanza, la maîtresse du Bernin : jaloux, il l’avait faite défigurer par son domestique. Le buste a été exposé aux côté de portraits d’autres femmes défigurées par leur compagnon. Je ne sais toujours par exactement ce que j’ai regardé à la galerie Borghese, mais je commence à avoir une idée.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search