Semaine 10/11/2022-16/11/2022 : La bibliothèque vaticane et le corpus de manuscrits

J’ai commencé cette semaine en allant voir à la Vaticane les deux volumes sur lesquels j’avais travaillé la semaine dernière. Le bilan est mitigé : ce ne sont pas des observations qui bouleversent mes recherches, mais elles serviront sans doute pour des sous parties précises de la Partie IV.

Le manuscrit de la Rédaction de Rome contient donc les notes d’un lecteur du 15e siècle. Toutes avaient en fait été transcrites par G. T. Diller, mais j’ai pu clarifier certains mots. La plupart des notes attirent l’attention sur des événements anglais, mais je me demande si trois d’entre elles, qui attirent l’attention sur des batailles, sont d’une autre main, avec une écriture plus ample… A confirmer, je dois voir des manuels de paléographie pour identifier clairement si les mains sont différentes.

L’incunable VcBA 11010220 est le même que le Vélin 746 de la BnF, mais sans les peintures (et les deux derniers feuillets manquent). A la place des miniatures, il y a toujours les titres de chapitre. Le fait qu’il n’y ait pas de gravures (qui auraient pu être sous les peintures) est intéressant parce que cela implique que la réception du volume était d’abord orientée uniquement par le titre, la table des matière et les titres courants (c’est-à-dire dans l’optique de faire des Chroniques un récit des des rois et peuples d’Europe, comme je l’avais vu la semaine dernière). Je n’apprends donc rien, mais il fallait vérifier le contenu de l’incunable de la Vaticane. J’ai aussi relevé quelques marques de lecture, mais je n’y vois pour l’instant pas d’intérêt particulier.

Voilà donc pour la première partie de la semaine ; j’ai ensuite écrit un morceau de mon introduction dans lequel je présente mon corpus de manuscrits. Cela qui m’a permis de faire le point sur tous mes manuscrits : une partie a été produits au début du 15e siècle à Paris, une autre partie dans la deuxième moitié du 15e siècle en Flandres, puis s’ajoute un groupe hétérogène d’« autres manuscrits ». Parmi eux, le petit groupe de manuscrits pro-français de la fin du 15e siècle m’intéresse particulièrement, et j’ai choisi d’ajouter au corpus le manuscrit du cardinal d’Amboise qui date du 15e siècle mais qui est lui aussi produit dans un contexte pro-français. Il me reste 4 problèmes de manuscrits :

  • je n’ai pas la miniature restante du manuscrit Bern, Cod. A11-15 ; j’ai écrit à la bibliothèque qui pourra m’en fournir une reproduction (il faut que je demande des sous au labo) ;
  • je n’ai pas non plus les deux premières pages du manuscrit Hanovre XXVII, 1584 P. III et P. IV ; selon le catalogue, il y a une miniature de combat au début du Livre IV ; j’ai écrit à la bibliothèque ;
  • je n’ai pas accès au manuscrit du Château de La Roche-Mailly, je dois appeler la mairie de la ville ;
  • je n’ai pas trouvé d’information sur le manuscrit 132 de Darmstadt ; vus la miniature d’ouverture et le classement du texte dans l’édition de la SHF, je pense qu’il s’agit d’un manuscrit flamand.

Pour tous ces éléments, j’ai aussi écrit à un chercheur qui travaille sur les manuscrits de Froissart, mais j’ai toujours peur de déranger les gens et/ou de montrer que je suis terriblement en retard à ce stade de mon travail de thèse. Mais je prends sur moi.



Citer ce billet
Clara de Raigniac (2022, 16 novembre). Semaine 10/11/2022-16/11/2022 : La bibliothèque vaticane et le corpus de manuscrits. Froissart etc. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vwc3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search